Prospections et fouilles de sauvetage de la SFDAS

Prospection archéologique Hassaï et Ariab 1994-2000

A la demande de la société minière Ariab Mining Co., la SFDAS a mené une mission de reconnaissance en vue de préparer un plan d’exploitation des gisements archéologiques menacés à court terme par les travaux de la mine. Cette reconnaissance a permis l’enregistrement de plusieurs sites :

Ganaet : site de carrières situé sur un djebel, il présente des constructions en pierre sèche (habitat/atelier), avec beaucoup de meules à perforation centrale. L’habitat est en relation avec des aires de travail liées aux carrières. Les constructions sont de deux types, circulaire ou quadrangulaire, avec un muret composé de deux parois appareillées et un bourrage de tout-venant au centre. Ce type d’appareillage rappelle les constructions chrétiennes de Nubie. Les carrières consistent en fait en des cavités très minces qui suivent les filons et s’enfoncent profondément dans le sol, ce que l’on appelle des « dépilages ».

Gurad : en plaine, cette zone livre de nombreuses sépultures et un important habitat ainsi que des carrières de type dépilage situées sur des affleurements contigus.

Khor Tidityu et Bir Ajam : cette zone fournit de nombreuses structures d’habitats et une succession de sépultures, du type tumulus de pierre sèche. C’est près du Bir Ajam qu’avait été découverte une série de petites figurines présentées en 1993 dans la revue Genava. Un géologue du BRGM ayant vu le site il y a des années mentionne que les figurines formaient comme un cône. Il cite aussi la partie haute des restes probables d’un four, avec charbons de bois. Les figurines se seraient répandues le long de la pente, par effet de ruissellement. Une datation au carbone 14 effectuée par le BRGM sur les charbons aurait donné la date de 1200 ± 100 BP.

Taladeirut : zones de sépultures et d’habitats. Une sépulture tumulaire de pierre sèche gênant les travaux de la mine a été fouillée, et son matériel fournit une datation postérieure au IVe siècle de notre ère.

Shashatilo : site d’habitat préhistorique au pied d’une crête rocheuse couverte de gravures rupestres datant de différentes époques (pastoralisme, camélidés, etc.).

Hamin Rawaï : djebel présentant des gravures rupestres du même type qu’à Shashatilo auxquelles s’ajoutent des témoins de la faune sauvage.

JPEG - 122.8 ko
Taladeirut. Graves.

Article publié le 17 janvier 2016

Dernières publications

Palais et grandes demeures du royaume de Méroé

Marc MAILLOT, Paris, Editions PUPS/SFDAS, 2016. Deux volumes sous coffret, 64 euros. ISBN 979-1-02310-536-0

Les coutumes funéraires dans le royaume de Méroé

Vincent FRANCIGNY Paris, Éditions de Boccard, 2017 ISSN 2101-3195 - ISBN 978-2-7018-0520-7

Histoire et civilisations du Soudan

Les pyramides de Méroé ont fait rêver des générations de voyageurs, mais le Soudan dont elles sont l’emblème reste largement inconnu. D’où cette œuvre encyclopédique, première (...)