Ouvrages spécialisés en ligne : Ouvrages

Aksha

La concession accordée à la mission franco-argentine d’Aksha couvrait une surface de 8 km² en bordure de rive ouest du Nil, proche de la frontière Egypto-Soudanaise, à quelques encablures au sud du site de Faras. Elle fut choisie en raison de la construction imminente du Haut Barrage d’Assouan, menaçant les vestiges à très court terme. Le site, l’un des premiers à disparaître après la mise en eau, est surtout connu pour son temple ramesside qui a partiellement été reconstruit dans les jardins du Musée National du Soudan à Khartoum.

Documents liés à cet article :

Dernières publications

Palais et grandes demeures du royaume de Méroé

Marc MAILLOT, Paris, Editions PUPS/SFDAS, 2016. Deux volumes sous coffret, 64 euros. ISBN 979-1-02310-536-0

Les coutumes funéraires dans le royaume de Méroé

Vincent FRANCIGNY Paris, Éditions de Boccard, 2017 ISSN 2101-3195 - ISBN 978-2-7018-0520-7

Histoire et civilisations du Soudan

Les pyramides de Méroé ont fait rêver des générations de voyageurs, mais le Soudan dont elles sont l’emblème reste largement inconnu. D’où cette œuvre encyclopédique, première (...)